bannière

L'odyssée commence à Limnos en 2009


O terre de Lemnos, ô puissante lueur, œuvre de Héphaïstos…
Sophocle, Philoctète 996-7


Ecole de Limnos

Les stagiaires devant la prestigieuse école de la ville de Myrina ;
c'est là que le premier stage estival a eu lieu grâce au soutien de la mairie qui nous a prêté des salles pour travailler
et nous a fait découvrir l'île en mettant un car à notre disposition.

Moments de travail: cours de langue, lectures et ateliers de danses.

Limnos_cours Limnos_lectureLimnos_danse
Cette année au programme des cours, deux oeuvres majeures du monde grec:

- la tragédie de Sophocle "Philoctète" qui se déroule justement à Lemnos, une œuvre où histoire et mythologie se confondent
- et à l'occasion de l'année 2009, dédiée au poète Yannis Ritsos, "Το καπνισμένο τσουκάλι", longue composition qu'il a écrite durant son exil sur l’île, durant l’hiver 1948-49, notamment dans le village de Kontopouli.

Enfin nous nous sommes assidûment entraînés aux pas et rythmes propres aux danses de Lemnos et de la région de la mer Egée du Nord.
Το Καπνισμένο τσουκάλι - extraits de "Kapnismeno tsoukali"

Είταν μακρύς ο δρόμος ως εδώ. Πολύ μακρύς αδερφέ μου.
Οι χειροπέδες βάραιναν τα χέρια. Τα βράδια
που ο μικρός γλόμπος κουνούσε το κεφάλι του λέγοντας
"πέρασε η ώρα"
εμείς διαβάζαμε την ιστορία του κόσμου σε μικρά ονόματα
σε κάποιες χρονολογίες σκαλισμένες με το νύχι στους τοίχους
των φυλακών
σε κάτι παιδιάστικα σχέδια των μελλοθανάτων
- μια καρδιά, ένα τόξο, ένα καράβι πούσκιζε σίγουρα το
χρόνο,
σε κάποιους στίχους που έμειναν στη μέση για να τους τελειώσουμε
σε κάποιους στίχους που τελείωσαν για να μην τελειώσουμε. [...]

Αυτά τα κόκκινα σημάδια στους τοίχους μπορεί νάναι κι
από αίμα
- όλο το κόκκινo στις μέρες μας είναι αίμα -
μπορεί νάναι κι απ' το λιόγερμα που χτυπάει στον απέναντι τοίχο.

Κάθε δείλι τα πράγματα κοκκινίζουν πριν σβήσουν
κι ο θάνατος είναι πιο κοντά. Έξω από τα κάγκελα
είναι οι φωνές των παιδιών και το σφύριγμα του τραίνου. [...]

Χαμογελάμε κατά μέσα. Αυτό το χαμόγελο το κρύβουμε τώρα. [...]
Όλοι εδώ πέρα έχουμε έναν ουρανό και το ίδιο χαμόγελο.
Αύριο μπορεί να μας σκοτώσουν. Αυτό το χαμόγελο
κι αυτόν τον ουρανό δεν μπορούν να μας τα πάρουν. [...]

Yannis Ritsos
Camp de concentration de detenus politiques
village de Kontopouli, Lemnos 
decembre 1948 - février 1949
Visites et promenades pour découvrir les richesses de l'île.

Limnos_fortLimnos_philocteteLimnos_philoctete
Sur le sommet du fort de Lemnos qui domine le port de Myrina et coupe la ville en deux; d'un côté le "τούρκικος γιαλός" et de l'autre le"ρωμαίικος" : deux parties qui évoquent un passé pas si lointain.
Baignade à la grotte dite "de Philoctète", en contrebas du site de "Καβείριο", où selon la légende Philoctète passa dix années de sa vie, après y avoir été abandonné par ses compagnons en route pour Troie.
Après-midi dans le village de Romanou, au coeur de l'île, devant les vieux moulins.


Le musée archéologique

Limnos_museeLimnos_sirene

Le musée archéologique de l'île est abrité dans une maison à l'architecture typique de la côte de l'Asie Mineure et des îles qui la longent. Elle a abrité également les autorités ottomanes durant les dernières années de l'occupation jusqu'à 1912... Sa riche collection nous permet de suivre l'histoire du pays depuis la plus haute antiquité jusqu'à la période classique et romaine. A noter qu'à Lemnos, des fouilles ont mis à jour une des plus anciennes cités de Grèce, datant de la période préhistorique environ 3500 avant J.C.

Parmi les oeuvres, la collection de statuettes représentant des "Sirènes",  est très impressionnante ; il s'agit d'offrandes associées à l'adoration de la "Grande Déesse" qui relie l'île de Lemnos avec celles de Samothrace et de Imbros: un triangle géographique, lieu mystique du monde antique (VIIe - VIe siècle).


La grotte de Philoctète, vue de l'intérieur et les extraits de Sophocle:
Ulysse: [...] à toi, et sans retard, de faire ton service; et d'abord de chercher en ces lieux une caverne à des entrées, telle qu'elle offre dans les jours froids un double siège au soleil, telle aussi qu'en été la brise qui circule à travers ce gîte doublement ouvert y fait pénétrer le sommeil. (15-19)

Philoctète: [...] O forme horrible de cette double porte ouverte dans le roc, je reviens donc vers toi, désarmé affamé, je reviens dépérir tout seul dans ce gîte. (959-961)

[...] Creuse retraite au coeur du roc, brûlante et glacée tour à tour, je devais, je le vois, ne jamais te quitter, malheureux que je suis, et tu seras, seule, témoin de ma mort. Hélas! Hélas, sur moi! O pauvre gîte tout rempli du chagrin que j'y exhale, que sera pour moi désormais l'existence de chaque jour? De qui et d'où tirerai-je, misérable que je suis, quelque espoir de me nourrir? (1094-1114)

[...] Allons! qu'à l'heure où je m'en éloigne je salue du moins cette terre. Adieu, demeure qui m'as gardé si longtemps; et vous, Nymphes des prés humides; et toi, mâle fracas du flot; et toi, promontoire où mon front, même au fond de cet antre, a été trempé bien des fois par les coups de vent du midi, où bien des fois aussi le mont d'Hermès m'a renvoyé l'écho de mes sanglots dans la tempête du malheur. Voici l'heure de vous quitter, fontaine et eau d'Apollon lycien, de vous quitter tout de suite - jamais je n'eusse été pourtant jusqu'à le croire! Adieu, sol de Lemnos qu'enveloppent les flots, fais qu'une heureuse traversée me porte sans encombre où me mènent ensemble et la Grande Parque et le conseil de mes amis et Celui devant qui tout ploie, qui a décidé souverainement. (1483-1499)

traduction de Paul Mazon aux éditions Folio/Gallimard


Limnos_grotte