bannière

L'odyssée commence à Constantinople...


Χαίρε, Κωνσταντινούπολις, των πόλεων η Βασιλίς!
Salut à toi, Constantinople, Reine des villes - Maria Iordanidou


Les Palais du Porphyrogénète et des « Blachernes »

Palais Byzantin

Il est aussi appelé « Palais de Constantin Porphyrogénète », il date du 13e siècle et c’est ici que siégeait la cour byzantine jusqu’à la prise de Constantinople en 1453. De ce monument, il ne reste plus que quatre murs parfaitement conservés, percés de belles baies cintrées aux claveaux de marbre en alternance rouges et blancs. Les élégantes décorations de la façade donnent une idée précise de la polychromie extérieure des constructions byzantines. Le palais est de forme rectangulaire et comporte deux étages. La salle du rez-de-chaussée s’ouvre sur une cour intérieure par quatre grandes arcades; les deux étages sont éclairés par de nombreuses fenêtres. Sur la photo nous pouvons remarquer l’une d’entre elles pourvue d’un balcon soutenu par des consoles sculptées.

Ce palais est le seul bâtiment byzantin non ecclésiastique qui nous soit parvenu (hormis la citerne royale - à Constantinople toujours - mais qui est souterraine). Il faisait partie du grand complexe palatial des « Blachernes » qui se trouvait au Nord Ouest de la ville, à l’endroit où la forteresse terrestre croise celle de la Corne d’Or.Les premières constructions datent du 5ème siècle, sous Léon I. Ensuite les empereurs Théodose et Héraclius agrandirent considérablement l’édifice en construisant de nouveaux bâtiments. Il s’agissait surtout de lieux de repos et de divertissement.

A la fin du 11ème siècle et tout au long du 12ème siècle, sous les règnes d’Alexis I  et de Manuel I, les constructions autour du palais des « Balchernes » se poursuivirent et la cour byzantine y fut finalement transférée car le « Grand Palais » proche de Sainte Sophie était vaste, délabré et difficile à entretenir.C’est ici que les empereurs latins habitèrent lors de l’occupation de Constantinople pendant la quatrième croisade de 1204 à 1261 ; période pendant laquelle furent commises beaucoup de déprédations.

Dans la forteresse des « Sept Tours », dite Eptapyrgio emplacement de la fameuse Porte d’Or érigée par Théodose I en 380.

YediKoules
Katarina et Danièle sur les bastions de Byzance !
Plus haut ce n’est pas possible !
Porte d'or
Près de la Porte d’Or, entrée principale de Constantinople byzantine et arc de triomphe pour les empereurs victorieux.

Monastère de Baloukli - monastère aux poissons

Le deuxième dimanche après Pâques, le jour des Saintes Femmes, la messe est célébrée au monastère par le Patriarche Œcuménique Bartholomé

BaloukliBaloukliBaloukli
Maria Iordanidou, "Loxandra", éditions Εστία, Athènes 1999
Extrait traduit par Jeanne Weissberg

« Baloukli se trouve à Eptapyrgio, près de la Porte de Selyvria, au milieu d’une épaisse forêt de cyprès.

On dit que Justinien qui souffrait des reins avait trouvé la guérison à Baloukli, et qu’alors il restaura l’église de la Source de Vie avec les matériaux qui étaient restés de la construction de Sainte Sophie. Cependant cette église là fut détruite par les Janissaires et celle qui existe à présent fut construite beaucoup plus tard.

A l’intérieur du parc du sanctuaire sont enterrés les Patriarches Œcuméniques. A côté se trouve le plus grand cimetière de l’Orthodoxie. C’est près de là que sont situées les Fondations Philanthropiques Nationales (un grand hôpital avec les meilleurs médecins de Constantinople, un hôpital psychiatrique et un asile de vieillards).

Tout cela Loxandra le savait car elle était née et avait grandi dans ces parages. Loxandra était née à Psomathia. Depuis son plus jeune âge elle venait à Baloukli avec sa mère et sa grand’mère.

L’eau bénite de la Source de Vie vient d’une source cristalline qui s’écoule dans une citerne profonde. Et dans la citerne il y a des petits poissons qui nagent. C’était, dit-on ces poissons là qui sautèrent hors de la poêle dans l’eau, à l’époque où les Turcs prirent Constantinople ».
 
Délices constantinopolitains:
 
AsureSalepigâteaux
 
gâteau aux fruits secs, salepi (boisson chaude), thé, café et pâtisseries
-Σααλέπ, σααλέπ, διαλαλούσε διακριτικά ο σαλεπιτσής πριν καλοξημερώσει.
-Ο σαλεπιτσής, έλεγε χαρούμενη η Λωξάντρα. Ξημέρωσε.
Τι ωραία που ήτανε αυτή η ώρα! Ζεστά κουκουλωμένη στο μαλακό κρεβάτι της, με το Δημητρό στο πλευρό της, με το εικονοστάσι πάνω από το κεφάλι της. Σιγουριά.

Μαρία Ιορδανίδου
"Λωξάντρα", εκδόσεις Εστία, Αθήνα 1999

Escapade aux îles aux Princes

Visite au Monastère de la Sainte Trinité et la Grande Ecole de Théologie  du Patriarcat Œcuménique.


HalkiIles aux princes
Zographeio



Au lycée Ζωγράφειο, après un tel séjour aussi riche en connaissances et fort en émotions nous avons mérité le diplôme !
Cérémonie de remise des diplômes par le directeur de l’école M. Demertzioglou et quelques élèves pour la photo.