bannière

L'odyssée commence ici...


Paul Eluard


Suite à notre premier contact avec la Grèce déchirée par la guerre civile, que nous avons découverte lors de la deuxième partie de notre voyage à Thessalonique et en Macédoine du Nord-ouest, notre amie Renée Nicolas nous a aidés à approfondir en nous présentant cette page noire de l'histoire récente de la Grèce au travers de la poésie de Paul Eluard.
A noter que le poète français a voyagé jusqu'à la montagne grecque à la rencontre des combattants communistes pour leur exprimer son soutien. En particulier son poème Athena a été imprimé et diffusé en Macédoine et en Epire.

Ensuite nous avons pu constater l'influence du surréalisme français sur la poésie grecque et notamment sur les poèmes de Séféris et d'Elytis.
Grâce au journal intime de Séféris, préparé par Jean-Claude Françoise et Georges Ribes, nous avons pu suivre la visite de Paul Eluard à Athènes le 20 mai 1946 et constater les réactions du monde intellectuel grec.



Renée Nicolas Renée NicolasRenée Nicolas

Poèmes pour tous - Paul Eluard

ATHENA

Peuple grec peuple roi peuple désespéré
Tu n'as plus rien à perdre que la liberté
Ton amour de la liberté de la justice
Et l'infini respect que tu as de toi-même

Peuple roi tu n'es pas menacé de mourir
Tu es semblable à ton amour tu es candide
Et ton corps et ton coeur ont faim d'éternité
Peuple roi tu as cru que le pain t'était dû

Et que l'on te donnait honnêtement des armes
Pour sauver ton honneur et rétablir ta loi
Peuple désespéré ne te fie qu'à tes armes
On t'en a fait la charité fais-en l'espoir

Oppose cet espoir à la lumière noire
A la mort sans pardon qui n'a plus pied chez toi
Peuple désespéré mais peuple de héros
Peuple de meurt-la-faim gourmands de leur patrie

Petite et grand à la mesure de ton temps
Peuple grec à jamais maître de tes désirs
La chair et l'idéal de la chair conjugués
Les désirs naturels la liberté le pain

La liberté pareille à la mer au soleil
Le pain pareil aux dieux le pain qui joint les hommes
Le bien réel et lumineux plus fort que tout
Plus fort que la douleur et que nos ennemis

9 décembre 1944